Vince Taylor, l'ange noir

Vince Taylor, l'ange noir

(Scénariste), (Dessinateur)

À propos

Il lui fallait jouer le rôle de l'ange déchu : le rock lui a offert son théâtre. Dans les années 1960, le public français voit débarquer un chanteur anglais vêtu de cuir et bardé de chaînes : Vince Taylor. Provocateur et flamboyant, ce jeune londonien passionné d'avions est repéré par Eddie Barclay qui le propulse très vite aux plus hauts cieux. Vince Taylor, cette autre « idole des jeunes », attire à lui les foules, créant malgré lui le courant des blousons noirs, en faisant de sa carrière une véritable oeuvre d'art : un tableau apocalyptique placé sous le signe de la Chute. Car si Elvis et Jerry Lee Lewis sont le dieu et le prêtre du rock'n'roll, Vince en est le diable ! Dans ce passionnant biopic, Arnaud Le Gouëfflec et Marc Malès nous font découvrir le destin incroyable cet archange noir déchu du rock'n'roll ; celui dont la vie, faite de fureur et d'excès, ne fut qu'une chute, magnifique et perpétuelle...

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782344006016

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    152 Pages

  • Longueur

    29 cm

  • Largeur

    22 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    790 g

  • Distributeur

    Hachette

Infos supplémentaires : Relié  

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Romans graphiques

Arnaud Le Gouëfflec

Arnaud Le Gouëfflec écrit des chansons, des romans et des scénarios de bande-dessinée. Scénariste, il a publié en 2007 Vilebrequin avec Obion, et Topless chez Glénat (collection 1000 feuilles), avec Olivier Balez au dessin. Romancier, il a publié plusieurs livres dont Basile et Massue (l'Escarbille), Les Discrets et L'Irrésistible (Ginkgo), ou Mon nom est Person (Coop Breizh). Il a également enregistré plusieurs disques de chansons décalées : le dernier, Le Disque vert est sorti chez Last exit records/Anticraft. Il est également un des fondateurs du Festival Invisible, rendez-vous brestois des musiciens inclassables.

Marc Malès

Marc Malès est né à Paris en 1954. Après avoir suivi les cours de l'École Supérieure des Arts Décoratifs, il travaille pour une agence de publicité dirigée par Benoit Gillain, un fils de Jijé.En 1979, il commence à publier Jack dans Métal Hurlant, tout en fournissant des illustrations au magazine "Confidences". En 1983, paraît dans la collection BD Noires le premier de ses deux récits mettant en scène Frank Weiss, un détective privé. Deux ans plus tard, sur un scenario de François Corteggiani, il entreprend le premier tome de De Silence et de Sang pour le nouveau mensuel de Glénat, "Vécu".Malès réalise les trois premiers épisodes de cette fresque historique consacrée à la Mafia avant de passer le relais à Jean-Yves Mitton. En 1992, pour plusieurs publications du groupe Bayard ("Je Bouquine", "Okapi" .), Malès illustre diverses ½uvres littéraires, notamment avec la complicité d'Alain Bouton Un Sac de Billes, une adaptation en bande dessinée du célèbre récit autobiographique de Joseph Joffo.Il revient au sommaire de "Vécu" avec Hemingway, Mort d'un Léopard, un épisode de la vie de l'écrivain romancé par les soins de Jean Dufaux. Toujours avec ce scénariste de renom, il dessine Hammett dans la même collection "Grands écrivains". C'est avec la série Les Révoltés, qui compte trois tomes, que leur collaboration se poursuit aux Éditions Glénat.En 2000, Malès s'associe à Philippe Thirault, le scénariste de Miss, pour le premier épisode de Mille Visages, un western fantastique. Ensemble, ils réalisent ensuite une adaptation en BD d'un des romans de Philippe Thirault, Lucy, en deux tomes parus au Serpent à Plumes.En 2009 sort aux éditions Vents d'Ouest son album réalisé en tant qu'auteur complet, Sous son regard.Actuellement, pour les éditions Glénat, Malès dessine le premier tome d'une série intitulée Hollywood écrite par Jack Manini, scénariste de La Loi du Kanun.

empty