À propos

Druillet aux sources de la S.F. avec une nouvelle aventure de Lone SloaneLone Sloane est toujours bloqué sur Delirius la bien nommée, lieu de plaisir à l'échelle galactique. Le voyageur solitaire du cosmos est en difficulté : il a été frappé d'une flèche d'effacement par les moines fanatiques de la Rédemption Rouge. Heureusement, il est accompagné par Mali, la fille de son ami martien Yearl, qui lui rappelle qu'on compte sur lui... D'abord pour s'extraire des sous-sols miséreux de Delirius, puis pour retrouver Yearl et Lance, l'amant de Mali... Enfin pour sauver les habitants de Delirius et ceux de la galaxie de la folie meurtrière !La lutte du Bien contre le Mal est le combat éternel de Lone Sloane. Existe-t-il une autre voie pour l'homme aux yeux rouges ? Peut-il décider d'être libre et neutre quand l'univers l'appelle à se battre ?La grande roue du destin ne cesse jamais de tourner. Elle mettra enfin face à face Lone Sloane avec son véritable ennemi, Shaan le tyran, l'Imperator de toutes les galaxies..Cet album marque le grand retour de Druillet et de son mythique héros. C'est une fantaisie baroque, non dénuée d'humour, une explosion graphique du niveau de celles qui ont révolutionné la S.F. au début des années 70. C'est également un hommage à Jacques Lob, grand auteur et ami de Druillet, qui avait commencé à travailler sur cet album avant sa disparition prématurée.


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes


  • Auteur(s)

    Philippe Druillet, Jacques Lob, Benjamin Legrand

  • Éditeur

    DRUGSTORE

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    01/02/2012

  • EAN

    9782356260246

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    72 Pages

  • Longueur

    32 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    710 g

  • Support principal

    Grand format

Philippe Druillet

Philippe Druillet est né en 1944 à Toulouse. C'est un artiste complet, protéiforme et précurseur dans de nombreux domaines.Dès 1966, la création du personnage de Lone Sloane marque une rupture dans le paysage de la bande dessinée mondiale. Au fil de parutions (La Nuit, Delirius, Yragaël, Urm le fou, Salammbô.) et de coups d'éclat restés fameux (Avec Jean Giraud/Moëbius, il claque la porte du journal "Pilote" en 1974 pour devenir l'un des fondateurs de "Métal Hurlant" et de la maison d'édition Les Humanoïdes Associés), il va faire exploser les cadres traditionnels du médium BD, et influencera durablement plusieurs générations d'auteurs.Mais ses talents ne s'arrêtent pas là : depuis ses débuts, Druillet s'est toujours plu à emprunter les passerelles tendues entre les différentes formes d'expression artistique. Il a ainsi exploré avec réussite des domaines aussi divers que la photographie - son premier métier -, la peinture, la sculpture, l'opéra-rock, l'architecture ou l'infographie. En 1996, il réalise le court métrage en images de synthèse, La Bataille de Salammbô, spectacle multimédia. En 2005, il conçoit la totalité des décors de la mini-série télévisée Les Rois Maudits de Josée Dayan. Parmi de nombreuses récompenses, il est honoré en 1988 du Grand Prix de la Ville d'Angoulême, puis est élevé au rang de Commandeur des Arts et Lettres en 1998. Une exposition rétrospective de l'ensemble de son oevre sera proposée à la rentrée 2011 à Paris.

Jacques Lob

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Né en 1932, Jacques Lob se lance dans une carrière de dessinateur en 1956, sans avoir fait d'études. Il vivote de petits boulots alimentaires et vend dessins d'humour ou de science-fiction.
En 1960, il est de la première équipe de HaraKiri. Sur les conseils de Remo Forlani il va voir Jean-Michel Charlier, de Pilote, qui le pousse à se consacrer au scénario. Lob collabore à Pilote jusqu'en 1988, mais aussi à Vaillant, Tintin et
Spirou, où il scénarise deux aventures de Jerry Spring pour Jijé.
C'est en travaillant pour Chouchou de Daniel Filipacchi, qu'il rencontre Georges Pichard, avec qui il réalise, de 1969 à )985, un pastiche de roman populaire, Blanche Epiphanie. Son nom figure au sommaire de toutes I~s revues dites adultes, de Charlie Mensuel à L'Echo des Savanes, en passant par Métal Hurlant, Circus
ou Fluide Glacial. Il y scénarise pour Mandryka, Daniel Goossens, Ted Benoît, Jean-Claude Forest et bien d'autres.
En 1972, il crée, avec Marcel Gotlib, le personnage de Superdupont. Puis il écrit, pour Alexis, Le Transperceneige, histoire d'un « train perpétuel» traversant un monde figé sous une carapace de glace. Lob revient au dessin, parodiant science-fiction et super-héros avec L'Homme au landau (197), Roger Fringant (1976) et Batmax (1981). En 1986, le Grand Prix de la ville d'Angoulême salue ce scénariste polyvalent et prolifique.
Jacques Lob meurt en 1990. Depuis 2004, un prix portant son nom récompense un scénariste de bande dessinée pour l'ensemble de son oeuvre.

Benjamin Legrand

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Benjamin Legrand débute son parcours dans la bande dessinée en 1984, en signant pour Tardi le scénario de Tueur de cafards, puis il collabore avec Druillet et Rochette. Artiste protéiforme, Benjamin Legrand participe à la création de la série Xcalibur (diffusée sur Canal +). En parallèle, il écrit des polars et des romans d'anticipation tout en opérant comme assistant auprès de réalisateurs tels que Jacques Demy ou Jacques Rivette. Legrand est également traducteur d'écrivains de langue anglaise, dont Tom Wolfe, Paul Cleave ou Tim Willocks.

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3 4
empty