Le pigeon de la onzième heure Le pigeon de la onzième heure
Le pigeon de la onzième heure
Le pigeon de la onzième heure

Le pigeon de la onzième heure

À propos

Pierre Place aime le Mexique. Pierre Place aime la révolution. Pierre Place aime l'humour. Lorsqu'il réunit ces trois passions, cela donne Zapatistas, une série de récits et de portraits en terres rebelles, tous plus drôles les uns que les autres. En quelques planches, l'auteur nous présente des acteurs-trices de la révolution mexicaine, tout droit sortis de son imagination. Mais ne vous y trompez pas, l'héroïsme romanesque ou les nobles faits d'armes sont ici tout relatifs : Pierre Place nous sert une fresque du quotidien, peuplée d'individus qui, outre des révolutionnaires sont avant tout des êtres humains, avec leurs rêves, travers, désirs, défauts... Un décor à distance qui, bien évidemment, est l'occasion pour l'auteur, satirique à ses heures, de railler notre société actuelle.



Pierre Place réalise son premier roman graphique en 2009 aux éditions Warum : Au Rallye, une chronique sociale au cour d'un quartier populaire du Nord-Est parisien. En 2011, il publie chez Delcourt Celle qui réchauffe l'hiver, un conte fantastique en pays Inuit, et fin 2013, paraît Le Silence de Lounès chez Casterman, sur un scénario de Baru. Parallèlement, Pierre Place a collaboré à chaque numéro de la revue AAARG! depuis sa création.



Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes

  • EAN

    9782370310187

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    56 Pages

  • Longueur

    31.5 cm

  • Largeur

    23.2 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    680 g

  • Distributeur

    Aaarg!

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Nicolas Poupon

Né en 1972 d'un père et d'une mère, Nicolas Poupon fête dès 1973 son premier anniversaire. Par la suite, il déçoit un peu et ne fait plus rien d'intéressant jusqu'à ses 19 ans. À cet âge, lui vient la grande pensée de sa vie : "Tant qu'à rien faire, autant faire quelque chose". Il choisit le dessin.Très vite il rêve d'art, mais finit par échouer lamentablement dans le monde des petits éditeurs de Bande Dessinée. Cherchant à sortir de cette galère, le gaillard se met en 1997 à l'accordéon diatonique, où il se montre, il faut le reconnaître, particulièrement mauvais. Il décide donc de ramer encore un peu. En septembre 1999, il crache le feu pour la première fois et s'estime dès lors un homme accompli.Soucieux de montrer à quel point la vie peut être riche, il étudie de très près les espèces aquatiques, plus particulièrement les poissons rouges, et décidant de faire profiter le monde de ses découvertes, il crée Le Fond du bocal.Plus de 800 observations sont déjà consignées dans de nombreux carnets, contribuant ainsi à repousser les limites de l'univers connu.L'encyclopédie du Bocal est désormais publiée sous la bannière politiquement incorrecte de DRUGSTORE, succédant aux courageuses éditions Le Cycliste, qui avaient su, en leur temps, braver les foudres de scientifiques rétrogrades pour soutenir les pertinentes observations de Nicolas Poupon.Quel dommage que le commandant Cousteau n'ait jamais eu connaissance de cette bible aquatique de proximité, cela lui aurait évité bien des soucis, et des heures de travail inutiles. Malheureusement, la vie n'est pas toujours bien faite, les poissons rouges en savent quelque chose.Certains en riront. Tant mieux pour eux.

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3
empty