À propos

Dans ce dernier tome de la série, Carmen doit sauver Tokyo d'une attaque de machines dirigées par une intelligence artificielle hors de contrôle. Avec l'aide de Chizumi, elle doit retrouver Pacman pour déchiffrer un disque qui permettrait de mettre fin au saccage de la capitale et sauver l'humanité de la violence robotique.


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Science-fiction


  • Auteur(s)

    Fred Duval, Stéphane Louis

  • Éditeur

    DELCOURT

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    30/08/2023

  • Collection

    Neopolis

  • EAN

    9782413049784

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    56 Pages

  • Longueur

    32.1 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    644 g

  • Série

    Carmen Mc Callum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Fred Duval

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Fred Duval est né à Rouen en 1965. Il scénarise de nombreux strips pour la presse, puis signe son premier album chez Delcourt, « 500 fusils », avec Lamy, Rabarot, Vatine et Cailleteau. Il attaque ensuite sa première série avec Vatine et Blanchard et dessinée par Gess, « Carmen Mc Callum », toujours chez Delcourt, pour qui il réalise ensuite « Travis », « Lieutenant Mac Fly » et « Gibier de Potence ». Il écrit aussi des dessins animés dont « Arsène Lupin » et « Carnaby Street » et adapte actuellement « Carmen Mc Callum » pour un film en 3D. Sa rencontre avec le dessinateur Vastra débouche sur « Mâchefer » chez Vents d'Ouest, une série qui conjugue aventures, baston, humour et grosses carrosseries.

Stéphane Louis

Stéphane Louis, photographe indépendant, lauréat de plusieurs prix, alterne travaux personnels et commandes, pour la presse notamment. Il s'est plus particulièrement intéressé aux ruines, aux forêts et travaille sur les traces laissées dans le paysage. Il a publié plusieurs ouvrages, dont, avec Hervé Lévy, « Balades pour se perdre - Vosges » (coédition La Nuée Bleue/ Magazine Poly) et a signé le reportage photographique du livre « De Gaulle aime l'Est » de Frédérique Neau-Dufour (La Nuée Bleue).

empty