Oiseau de malheur

Traduit du FINNOIS par CHRISTIAN NABAIS

À propos

Un couple parti faire de la randonnée dans les régions les plus sauvages de Nouvelle- Zélande est confronté à un environnement de plus en plus hostile. D'étranges événements laissent présager qu'ils ne sont peut-être pas les seuls à faire le voyage. Dans ce roman d'un retour à la nature sauvage dans lequel il n'existe plus aucune trace du monde moderne, Johanna Sinisalo renoue avec le style rythmé et la touche de fantastique qui ont fait le succès de Jamais avant le coucher du soleil.Heidi et Jyrki, les deux narrateurs en alternance de ce roman, se sont rencontrés dans un hôtel en Laponie. Jyrki, nomade dans l'âme, propose à Heidi de partir pour plusieurs mois en Australie et en Nouvelle-Zélande. Réticente au début, elle voit finalement dans ce projet l'occasion de changer de vie, de couper les ponts, de fuir une situation familiale compliquée, un frère étrange et marginal, et son travail de jeune cadre dynamique imposé par son père. Le grand périple des deux randonneurs va les mettre à rude épreuve. La sueur dégouline, le soleil brûle, le paysage devient de plus en plus brutal, la crasse s'imprègne partout, les insectes et les bestioles s'acharnent, l'eau boueuse gargouille dans les chaussures, la nourriture ingurgitée est mesurée en milligrammes et sa valeur n'est autre qu'énergétique. La souffrance physique et morale de chacun est palpable. Leurs voix distinctes se chevauchent, et chacun donne sa version de la même situation. L'un, «randonneur expérimenté», l'autre, une débutante qui «coûte que coûte», est bien décidée à ne pas abandonner. Quand le couple se lance dans une randonnée difficile dans une des régions les plus sauvages de ce pays de l'oiseau kea (animal mythique surnommé «le clown des montagnes»), d'étranges événements se produisent : disparition puis réapparition d'objets. Le lecteur en vient à penser que quelqu'un les suit, d'autant plus que la voix crue et inquiétante d'un troisième narrateur intervient dans le récit. Personnage réel, hallucination ? Après que des pluies torrentielles ont laissé les randonneurs dans une détresse totale, c'est un feu de forêt qui les menace. Avec ce roman, Johanna Sinisalo exprime encore une fois son désir de tourner le dos à la société de consommation, de voir au-delà du factice et de livrer ses personnages à la nature sauvage, cadre dans lequel ils perdent tous leurs repères modernes et renouent avec leurs instincts primitifs : haine, violence, angoisse et croyances archaïques.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Johanna Sinisalo

  • Traducteur

    CHRISTIAN NABAIS

  • Éditeur

    ACTES SUD

  • Distributeur

    UNION DISTRIBUTION

  • Date de parution

    05/03/2011

  • EAN

    9782742796458

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    382 Pages

  • Longueur

    21.7 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    2.6 cm

  • Poids

    344 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Johanna Sinisalo

  • Naissance : 1-1-1958
  • Age : 66 ans
  • Pays : Finlande
  • Langue : Finnois

Née en 1958, à Sodankylä, en Laponie finlandaise, Johanna Sinisalo s'est imposée sur la scène littéraire avec Jamais avant le coucher du soleil (Actes Sud, 2003 ; Babel n° 679), pour lequel elle s'est vu décerner le prestigieux Finlandia Prize. En 2011, Actes Sud a également publié son roman Oiseau de malheur.
Johanna Sinisalo a par ailleurs écrit deux autres romans, des nouvelles, des livres pour la jeunesse, des pièces radiophoniques ou télévisuelles, ainsi que des bandes dessinées.

empty