le cheval qui ne voulait plus être une oeuvre d'art

le cheval qui ne voulait plus être une oeuvre d'art (en coédition avec les Editions du Louvre)

À propos

Premier album jeunesse coédité avec les éditions du Louvre, cette bande dessinée hippique et poétique dit en quoi chaque oeuvre est un témoignage unique et irremplaçable d'une époque offert aux regards d'aujourd'hui.

Mardi, jour de fermeture du musée du Louvre. Dans la tête d'un cheval blanc, l'idée jaillit qu'il ne veut plus être une oeuvre d'art. C'est le moment de s'enfuir et de rallier à sa cause d'éventuels compagnons de route. Certains parlent d'une porte gardée par une créature étrange surnommée "le Cerbère". Mais que garde-t-il vraiment ? La clé de la liberté ou plutôt celle du mystère de leur existence ?

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Tout public > Documentaire / Société

  • EAN

    9782756079325

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    48 Pages

  • Longueur

    32 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    596 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Olivier Supiot

Olivier Supiot fut révélé à Angoulême en 1997. Après des études d'Arts graphiques à Tours, quelques-unes de ses planches sont publiées dans « Fluide Glacial », puis en 1998, les Éditions du Cycliste éditent son premier album : Erzurum. En 1999, il débute Marie Frisson qui rencontre un très bon accueil. Il a réalisé Le Dérisoire en compagnie d'Eric Omond pour la collection Carrément BD, un ouvrage magnifique dans lequel il montre qu'il est également à l'aise dans la BD adulte. Avec cet album il a remporté le prestigieux prix du Meilleur Dessin au Festival d'Angoulême 2003. Toujours dans la même collection, il a aussi publié une aventure mêlant Vikings et Inuits : Féroce. Puis à partir de 2006 il travaille sur une trilogie inspirée des aventures du Baron de Münchhausen chez Vents d'Ouest dans la collection Équinoxe. Pour la série d'aventures Le Narval, il est scénariste sur un dessin de Boris Beuzelin. Il prépare par ailleurs un nouvel opus en solo dans la collection Mille Feuilles de Glénat, un roman graphique de 120 pages en couleurs dans un univers steampunk (sortie prévue en 2011). 

empty