À propos

Les acteurs, à l'intérieur d'une organisation, ne sont pas seulement soumis à ses contraintes : sans leur implication et s'ils ne s'approprient pas les outils proposés, les changements ne peuvent tout simplement pas avoir lieu.
S'appuyant sur une évaluation critique des théories sociologiques du changement ainsi que sur trente ans d'observation interne au sein d'organisations, l'auteur établit une sociologie de l'action fondée sur l'interaction entre contraintes et autonomie. Il dresse ensuite l'état de nos savoirs sur le rôle et le poids des déterminants du changement (contraintes socio-économiques et techniques, institutions, acteurs.). Enfin, il décrit les transformations en cours et tire les conclusions pratiques quant à la conduite du changement.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie


  • Auteur(s)

    Philippe Bernoux

  • Éditeur

    Points

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    01/10/2015

  • Collection

    Points Essais

  • EAN

    9782757854235

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    384 Pages

  • Longueur

    17.9 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    248 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Philippe Bernoux

Sociologue, directeur honoraire de recherches au CNRS, fondateur du Groupe lyonnais de sociologie industrielle (devenu Modys), il a mené de nombreuses recherches sur le fonctionnement des entreprises et des administrations. Il a enseigné dans des écoles d'ingénieur, à l'université, dans des centres de formation continue et dans les entreprises. Il travaille actuellement sur le changement dans les entreprises, en particulier sur les fusions-acquisitions.

empty