Le roi des gyozas

, (Illustrations)

Traduit du JAPONAIS par SOPHIE BESCOND

À propos

Ces histoires délicieuses qui nous font venir l'eau à la bouche, l'écrivaine gastronome les a composées en compagnie de son ami Taniguchi. Elle nous donne le goût du Japon avec une volupté, une euphorie contagieuses. Cette fois-ci, le lecteur est invité à voyager de Hokkaidô jusqu'à Okinawa, en passant par les quartiers populaires de Tokyo.
Croquette de seiche à Tsugaru, baudroie à Aomori ou nouilles du destin à Kyoto, porc noir à Kagoshima, fête du sanma à Tatsumasa... Autant de restaurants que de petits quartiers, leurs spécialités et les personnages qui les animent.
Car ce livre est un document vivant ; loin de se borner à décrire des plats, Hiramatsu Yôko donne à comprendre le rapport des Japonais à la nourriture.


Sommaire

1. Le bol de riz garni au porc d'Ume.
Bol de riz garni au porc chez Panchô, Hageten et Rancho El Pase à Obihiro (Hokkaidô).
2. Pour l'amour du porc noir.
Élevage du porc noir et dégustaAon chez Maruichi, Ajimori et Mujaki à Kagoshima.
3. Au menu au dîner à Tsugaru, la croquette de seiche.
Café Narita Senzo, Shimaya, bistro Domon et Restaurant Yamazaki à Hirosaki (Yamagata).
4. Bistrot le matin et snack le soir.
Marumasuya, Yaoki et Ikoi à Akabane (Tokyo).
5. Un steak dans les quarAers populaires.
Uchida, Hanson et Restaurant Katayama à Tokyo.
6. Le goût d'Okinawa.
Suzuran Shokudô, Coffee Pothole, Beniya, Urizun et Udunyama à Okinawa.
7. Première fois chez Gyôza no ôshô.
Histoire et système de la chaîne de cuisine chinoise, reportage dans quatre restaurants.
8. Larmes de joie pour le sanma de Nemuro.
Fête du sanma et dégustaAon chez Orenchi, Tatsumasa et Hokutô à Nemuro (Hokkaidô).
9. Mastiquez bien !
Spécialités coriaces chez Nitô Makkori et Restaurant Aladdin (Tokyo).
10. La baudroie dans tous ses états.
La baudroie de A à Z chez Asa no shokudô et Saga ryokan à Shimofuro-onsen (Aomori).
11. La cascade d'Akame 48 et les nouilles du desAn.
Promenade jusqu'à la cascade et udon chez Hinode, Okaru, Gonbe, Yamabiko et Teshima.
à Kyoto.
12. Le goût du Sanriku à bord de la ligne Kita-ria.

Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Yôko Hiramatsu, Jirô Taniguchi

  • Traducteur

    SOPHIE BESCOND

  • Éditeur

    PICQUIER

  • Distributeur

    HARMONIA MUNDI

  • Date de parution

    02/10/2023

  • Collection

    Illustres

  • EAN

    9782809716382

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    252 Pages

  • Longueur

    20.4 cm

  • Largeur

    13.9 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    394 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Yôko Hiramatsu

Hiramatsu Yôko est née à Okayama en 1958. Elle est diplômée en sociologie et
est aujourd'hui reporter culinaire et littéraire. Elle a reçu en 2006 le prix des Deux Magots
(titre non traduit en français) et le prestigieux Kodansha Essay Award.

Jirô Taniguchi

Jirô Taniguchi fait ses débuts dans la bande dessinée
en 1970 avec Un été desséché. De 1976 à
1979, il publie avec le scénariste Natsuo Sekigawa
plusieurs récits d'inspiration hard-boiled, dont Ville
sans défense, Le Vent d'ouest est blanc et Lindo 3.
Influencé par des auteurs européens – Moebius, Bilal
ou Crespin –, il travaille ensuite en solitaire et
signe, entre autres, L'Homme qui marche, Le Chien
blanco (2 volumes), Le Journal de mon père (2 volumes),
Quartier lointain (2 volumes), L'Orme du
caucase (adaptation de nouvelles d'Utsumi), Terre
de rêves, L'homme de la toundra, Le Gourmet solitaire
– autant d'albums traduits et publiés par
Casterman. Il réside au Japon.

empty