À propos

" ceci est l'histoire d'un homme marqué par une image d'enfance.
Lui le troubla par sa violence, et dont il ne devait comprendre que beaucoup plus tard la signification, eut lieu sur la tee d'orly, quelques années avant le début de la troisième mondiale. rien ne distingue les souvenirs des autres ce n'est que plus tard qu'ils se font reconnaître, à leurs cicatrices. ce visage qui devait être la seule image du temps de paix à traverser le temps de guerre, il se demanda longtemps s'il l'avait vu, ou s'il avait créé ce moment de douceur pour étayer le moment de folie fit qui allait venir " ainsi commence le photo-roman de chris marker, apparu sur quelques écrans noir et blanc puis couronné du prix jean vigo en 1963), et qui marqua durablement les rétines innocentes de quelques yeux ouverts, au point de devenir, quarante-cinq ans plus tard en france, un ciné-roman, livre de papier et d'encre.
Ce film étrange et poétique, parfaite fusion de science-fiction, de fable psychologique et de photo-montage, crée à sa manière une série d'images bizarres des paysages intérieurs du temps. en inventant ses propres conventions a partir d'une cicatrice, il réussit triomphalement, là où la science-fiction faillit immanquablement.". g ballard


Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie


  • Auteur(s)

    Chris Marker

  • Éditeur

    ECLAT

  • Distributeur

    HARMONIA MUNDI

  • Date de parution

    22/05/2008

  • Collection

    Kargo

  • EAN

    9782841621651

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    19 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    598 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Chris Marker

Chris Marker (1921-2012) est l'un des plus grands cinéastes de la seconde moitié du
XXe siècle ; l'un de ceux dont l'oeuvre exigeante, formellement et politiquement, a changé
la face du cinéma documentaire, « d'essai », et du cinéma tout court. Il a à son actif
beaucoup plus que 100 films, dont les plus connus sont La Jetée (1962), Le fond de l'air est
rouge (1977), Sans soleil (1982), Le Tombeau d'Alexandre [Medvedkine] (1994), Une journée
d'Andreï Arsenevitch [Tarkovski] (1999). L'oeuvre de Marker, cinéaste, mais également
écrivain, voyageur, photographe, installateur, érudit ET moderne (il fut parmi les premiers
à mettre à profit l'image numérique), fera l'objet d'une exposition et d'une rétrospective
à la Cinémathèque française à partir du 2 mai 2018.

empty