À propos

Teträm, Waha, Tyneth et Gnondpom sont au Darshan, en bien fâcheuse posture ! Il faut sauver les trollillons prisonniers de Dame Meshanta, mais pour cela il faut avant tout se sortir d'affaire... Bon, ce sont tous des trolls, donc on a quand même un peu confiance ! Second volume d'une aventure en deux tomes, les Enragés du Darshan continue dans le mélange d'aventure et d'humour loufoque qui a fait le succès de la série. C'est cette fois, à travers tout un périple urbain, le cinéma de Hong-Kong qui se retrouve au centre des parodies.


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Fantasy


  • Auteur(s)

    Christophe Arleston, Jean-louis Mourier

  • Éditeur

    SOLEIL

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    25/07/2007

  • Collection

    Lanfeust/univers De Troy

  • EAN

    9782849468500

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    53 Pages

  • Longueur

    32.3 cm

  • Largeur

    23.3 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    610 g

  • Lectorat

    à partir de 12 ANS

  • Série

    Trolls de Troy

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Jean-Louis Mourier

Jean-Louis MOURIER découvre les classiques de la bande dessinée (TINTIN, ASTERIX, SPIROU...), achetant Pif Gadget pour RAHAN, L'HISTOIRE DE LA FRANCE EN B.D pour les dessins de Victor DE LA FUENTE, la série de la VIE PRIVEE DES HOMMES pour les illustrations de JOUBERT. L'auteur apprécie aussi les BD américaines, celles de Bernie WRIGSON ou de Richard CORBEN pour son traitement des volumes et de la lumière, et enfin, les dessins de BERNET.
Entré aux Arts Appliqués en 1978, il choisit l'option "pub", celle qui graphiquement, le rapproche de la bande dessinée. Diplôme en poche, il quitte l'école et se lance dans la pratique de divers petits boulots dans l'imprimerie, la copie de tableaux...
Un passage à "Tintin Reporter" lui permettra de dessiner des pages d'infos, et enfin une BD sur la vie de RODIN sera éditée dans le catalogue consacré à l'exposition sur "RODIN et la caricature".
Sa rencontre à Marseille avec Scotch ARLESTON, l'un des scénaristes fétiches de Soleil Productions, lui permet de réaliser enfin son premier album en couleurs directes LES FEUX D'ASKELL (très inspiré par Jean-Louis PAGUENAUD).

empty