À propos

Quoi de commun entre le club de football d'Anderlecht et la semaine du bon langage ? Entre Quick et Flupke et le chocolat Côte d'Or ? Entre les « navetteurs » et la monarchie ? Une même question: y a-t-il une culture propre à la Belgique ? On en débat depuis près de deux siècles, et, sur ce thème, croyants et iconoclastes se déchirent. Mais si la controverse paraît inépuisable, c'est que la culture est pensée trop souvent comme une essence. Le présent essai entend plutôt l'aborder comme un effet de discours : comment le propos sur la « culture belge » est-il construit ? A quelles réalités vient-il donner sens ? A quelles autres vient-il, aussi bien, faire écran ? Dans sa quête, l'auteur se donne les armes de l'anthropologie et de la sémiotique, mais aussi et surtout celles d'une ironie à la fois implacable et complice. Le ton de ce petit livre évoque irrésistiblement celui des Mythologies de Roland Barthes.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique dans le monde


  • Auteur(s)

    Jean-marie Klinkenberg

  • Éditeur

    Impressions Nouvelles

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    20/05/2009

  • Collection

    Reflexions Faites

  • EAN

    9782874490736

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14.8 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    267 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Marie Klinkenberg

Membre du « Groupe MU » (Rhétorique générale, éd. Larousse, 1970 ; Traité du signe visuel, éd. du Seuil, 1993) et président de l'Association internationale de sémiotique, Jean-Marie KLINKENBERG enseigne les sciences du langage à l'Université de Liège. Ses livres ont été traduits dans une quinzaine de langues. Il est notamment l'auteur de Précis de sémiotique générale (éd. du Seuil, 2000) et de La langue et le citoyen. Pour une autre politique de la langue française (Presses universitaires de France, 2001).

empty