À propos

Chauzy, accompagné de Zep, Lindingre et Barrois au scénario, illustre son double de papier dans des aventures drôles et émouvantes. Héros un peu lâche, un peu veule, qui ne maîtrise rien de ce qui lui arrive, J.C. est un quadra-citadin-séparé à la recherche de l'âme soeur.
Il ne s'agit pour autant pas que de Chauzy ici mais de tous les lecteurs qui se reconnaîtront dans ces moments de solitude, angoisses de vieillir et quête-de-l'âme-sour-malgré-des-gosses-à-charge. On s'identifie avec plaisir à cet anti-héros sympathique qui a les mêmes problèmes que nous, mais en pire. Avec un dessin toujours aussi beau, Chauzy peint un univers à la fois réaliste et poétique, caustique et naïf où la cruauté côtoie toujours la tendresse.


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Humour


  • Auteur(s)

    Jean-christophe Chauzy, Zep, Yan Lindingre, Anne Barrois

  • Éditeur

    Fluide Glacial

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    18/08/2021

  • EAN

    9791038200845

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    28.8 cm

  • Largeur

    21.6 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    1 090 g

  • Série

    petite nature

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Jean-Christophe Chauzy

Né à Toulouse pendant les sixties, Jean-Christophe Chauzy se découvre assez tôt une réelle passion pour l'image, pour la bande dessinée, puis pour le rock (qu'il découvre, adolescent tétanisé, avec la sortie du London Calling de Clash et le Gravest Hits des Cramps). Il parvient à mêler ces différents centres d'intérêt en dessinant pendant les années 80 pour les magazines rock « Nineteen », « Combo » et « Best ». Ses premiers ouvrages de bandes dessinées paraissent dès 88 chez Futuropolis puis chez Casterman et enfin très récemment dans Fluide Glacial.
Il s'efforce d'explorer simultanément deux veines scénaristiques différentes : la première, très sombre et agressive héritée du polar et du roman noir (« La vie de ma mère » avec Thierry Jonquet, « Rouge est ma couleur », avec Marc Villard), la seconde délibérément autobiographique et burlesque, marquée d'autodérision (« Parano », « L'âge ingrat », « Petite nature »). Ses efforts le portent depuis une dizaine d'années vers la recherche d'un dessin vivant et expressif, au c½ur du mouvement.

Zep

Zep est né en Suisse en 1967. Il s'inscrit aux Arts Déco de Genève d'où il sortira diplômé. Il publie Victor dans la presse, puis est remarqué par "Le journal de Spirou". Après quelques albums, en 1992, il donne naissance à Titeuf par hasard, sur un carnet de croquis, alors qu'il dessine des souvenirs d'enfance ! La première planche est publiée dans un fanzine et, à sa lecture, Jean-Claude Camano des Éditions Glénat lui propose de l'éditer.C'est le début de la grande aventure de Titeuf. Le succès est croissant et devient rapidement un véritable phénomène du monde de l'édition. Plus de 12 millions d'albums de Titeuf ont été vendus, et il est traduit dans plus de 20 pays dont la Chine. En mai 2000, Titeuf fait son apparition dans les romans de la Bibliothèque Rose chez Hachette Jeunesse.En 2001, paraît Le Guide du zizi sexuel coécrit avec Hélène Bruller. Tous deux écrivent Les Minijusticiers chez Hachette Jeunesse en 2003, dont Zep supervise également l'adaptation en série animée qui est diffusée sur TF1. Zep a également illustré la même année un livret pédagogique pour Handicap International et réalisé un carnet de 68 pages pour l'album Chansons pour les pieds de Jean-Jacques Goldman. Zep a collaboré à Sol En Si en réalisant la pochette et les illustrations du livret du disque Sol En Cirque.En janvier 2004, il reçoit le Grand Prix de la Ville d'Angoulême le récompensant pour l'ensemble de sa carrière. Il publie dans la même année Le Monde de Zep, une invitation à pénétrer dans son univers, à parcourir sa - déjà si complète - vie d'artiste. Il a été le Président du Festival d'Angoulême en 2005.Zep a démarré en 2004, une collaboration avec Tebo sur la série Captain Biceps, qui est toujours en cours. Il a contribué activement à la réalisation de la série animée diffusé sur France 3. Il renouvelle cette collaboration en 2008 avec la parution de Comment dessiner ? Il s'associe également en 2008 avec Stan et Vince pour le lancement de Chronokids, les aventures de deux enfants capables de remonter le temps : en 2011, pour le tome 3, la série a reçu le prix de la meilleure série jeunesse au Festival International de la BD d'Angoulême.C'est lui qui a dirigé la réalisation de l'adaptation cinématographique de Titeuf, sur les écrans en avril 2011.

Yan Lindingre

Après avoir travaillé dans le graphisme et l'économie solidaire, Yan Lindingre entame une carrière de dessinateur. Il collabore à "L'Écho des Savanes", "Fluide Glacial", "Spirou" et "Siné Hebdo". Auteur de plusieurs séries chez Fluide Glacial (Jeunesse de France, Titine...), il signe également les dialogues de Chez Francisque. De multiples et diverses collaborations avec Lefred-Thouron, Manu Larcenet, Planchon, Ju/CDM, Jean-Christophe Chauzy et bien d'autres, lui ouvrent les portes du métier de scénariste. Au départ, son univers est imprégné de culture populaire : sexe, drogue et rock'n'roll. Mais en 2006, il entame une collaboration avec le journaliste Denis Robert. Ensemble, ils élaborent une version didactique de L'Affaire Clearstream à travers une série intitulée L'Affaire des Affaires (dessinée par Laurent Astier).Depuis, la dimension politique et notamment dans ce qu'elle sous-tend de potentiellement obscure participe grandement de ses préoccupations scénaristiques. En 2010, une première collaboration avec Ju/CDM autour de Zumbies (Fluide Glacial) s'avère fructueuse. Le duo s'attelle alors à un pamphlet cinglant des relations incestuelles entre média, affaires et politique : Blanchard et Blanchard.

empty