À propos

Comme les voies du Seigneur qui nous demeurent impénétrables, celles de la création peuvent l'être aussi parfois. Ainsi de Rebecka Tollens, née à Stockolm, en 1990, que rien ne destinait somme toute à la création artistique. En e?et, se destinant en premier lieu au droit international, et après une mission humanitaire au Ghana et un long voyage en Amérique du Sud, Rebecka Tollens entame une profonde conversion et se lance à Paris dans des études d'illustratrice pour entamer bientôt un parcours artistique personnel et des plus prometteurs, notamment remarqué, en 2015, avec l'exposition Viens ! à la galerie Arts Factory.
Lorsqu'on l'interroge sur sa pratique, Rebecka Tollens peut répondre : Mes dessins, comme mes rêves, vien- nent donc de moi tout en étant également d'ailleurs. Les mots semblent lâchés : ailleurs et rêves.
Les dessins de Rebecka Tollens ont le poids, le nombre et la texture du rêve, en e?et. Il ne s'agit pourtant en aucune manière d'une interprétation de rêves (au sens freudien de Traumdeutung), mais bien d'une expérience de rêves, d'un espace occupé, travaillé, dessiné, qui permet l'incarnation de scènes de rêves dès lors que Rebecka Tollens les accompagne et les capture et disparaît dans cette capture pour leur laisser la place. Toutefois, malgré leurs caractères étonnants et presque angoissants, ces rêves ne tournent jamais aux cauchemars. Ils peuvent en posséder, c'est vrai, certaines tournures, certains accents, quelques colorations, sans cependant cesser d'être des désirs réalisés de rêves, des désirs accomplis. Ainsi, ces réalisations dessinées à la mine de plomb, en noir et blanc, laissent-ils comme remonter, à la surface, au jour (très gris), des atmosphères étranges : des extérieurs chargés d'une luminosité blafarde, livide, presque gelée (qui sont peut-être comme des rappels de la Scandinavie natale), des paysages frisant l'inquiétante étrangeté, des intérieurs où des scènes douloureuses semblent se jouer sous nos regards plus qu'impuissants.
En somme, une énergie tout onirique qui fait de chaque dessin un théâtre qui devient de manière singulière à la fois parfaitement silencieux et bruyant. Tendons l'oreille et ce n'est que silence ; puis bouchons-la et le vacarme et la torture se font entendre dans le lointain, dans ces là-bas ou ces ailleurs qui ne sont pas sans rappeler les limbes, ces territoires à peu près insituables, ces états incertains ou ces régions mal dé$nies, où toutes ces ribambelles d'enfants qui envahissent les dessins de Rebecka Tollens semblent pencher sans $n entre mort et vie.


Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art


  • Auteur(s)

    Rebecka Tollens

  • Éditeur

    MARGUERITE WAKNINE

  • Distributeur

    BELLES LETTRES

  • Date de parution

    12/04/2018

  • EAN

    9791094565308

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    60 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    0.3 cm

  • Poids

    100 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Rebecka Tollens

Jeune artiste à la double culture franco-suédoise, Rebecka Tollens (née en 1990 à Stockholm, vit et travaille à Paris) étonne déjà par son parcours atypique et la maturité de sa production. Si elle se destine tout d'abord au droit international, Rebecka, après une mission humanitaire au Ghana et un road-trip de cinq mois en Amérique du Sud, change radicalement de voie en 2011 pour se lancer dans des études d'illustration à Paris. Pas vraiment à l'aise avec le formatage souvent imposé par les premières années de ce cursus, elle développe très vite ses propres projets, réalise des pochettes de disques pour ses compatriotes Say Lou Lou, collabore avec Lisa Alma, crée des affiches pour Aurora ou le groupe Grand Blanc, tout en s'essayant à l'auto-édition.
A la faveur d'un stage en 2013, Rebecka rencontre Effi Mild et Laurent Zorzin, les fondateurs de la galerie Arts Factory, alors sur le point d'ouvrir leur nouvel espace de la rue de Charonne. Ces infatigables têtes chercheuses repèrent au détour de carnets de recherches les bases d'un univers singulier et l'encouragent à mettre de côté les contraintes liées à l'illustration, pour évoluer vers un dessin plus personnel. Peu à peu les idées jaillissent, les croquis s'enchaînent, gagnent en profondeur et les deux galeristes programment la très remarquée exposition « Viens ! » au mois de mars 2015, alors même que Rebecka est encore étudiante, terminant un Master à l'Ecole de Condé.
Des fêlures de l'enfance à l'inconstance des hommes, Rebecka Tollens livre un regard lucide et sans concession sur son éducation, l'apprentissage du désir féminin, les rapports amoureux. De repas de famille surréalistes en relations sans lendemain, ce quotidien parfois douloureux, souvent cocasse, est dépeint avec un féminisme largement assumé et revendiqué. Exécutés à la mine de plomb et portés par un indéniable sens de la composition, les sujets abordés sont adoucis par d'oniriques paysages, réminiscents de ses années passées en Scandinavie.
Laurent Zorzin, Arts Factory

empty